Utilizamos cookies propias y de terceros para mejorar nuestros servicios. Si continúa navegando, consideramos que acepta su uso. Puede obtener más información en nuestra política de cookies

FEMMES ET POMMIERS

FEMMES ET POMMIERS
Ficha técnica
Editorial:
GINKGO ?TEUR
ISBN:
9782846793360
Idioma:
FRANCÉS
Formato:
EPUB
DRM:
Si
Tagus

7,99 €

La place des femmes dans le monde ouvrier suédois.La littérature dite prolétarienne a connu un beau succès en Suède. Moa Martinson (Helga Maria Swartz, 1890-1964), épouse du Prix Nobel de littérature (1974) Harry Martinson, fut l'un des membres féminins de ce courant.Publié en 1933, son premier roman, Femmes et pommiers, décrit le monde ouvrier de la ville de Norrköping.Un milieu foisonnant, au sein duquel les femmes de plusieurs générations vont jouer un rôle prépondérant.Femmes et pommiers, par son langage réaliste et sa liberté de ton créa la sensation. C'est la première traduction en français d'un livre de Moa Martinson.Sans misérabilisme mais sans angélisme non plus, ce roman décrit la vie quotidienne de personnages que Moa Martinson a su rendre particulièrement attachants.EXTRAITMère Sofi prend son bain chaque semaine.Au début, personne ne remarqua rien, le bain passait inaperçu au milieu de toutes les activités : lessive, abattage, râpage des pommes de terre, lavage de la laine, teinture des tapis. Il y avait toujours du feu dans la buanderie un jour de semaine et le fournil se trouvait à l'intérieur. Les fournées pour Noël commençaient, des miches de pain bis qui devaient durer jusqu'aux prochaines semailles, des pains craquants qui devaient durer jusqu'à Pâques. Fredrika était bien sûr toujours là pour aider, la seule aide que mère Sofi veuille accepter. Fredrika s'était mariée pour devenir riche mais avait à peine de quoi manger chez son " riche " époux, parce que, le moment venu, elle ne pouvait pas se résoudre à coucher avec lui.? S'il n'y avait que ses yeux chassieux et son âge. Il n'est d'ailleurs pas aussi vieux que ça, il n'a que soixante ans, mais il a des ulcères aux jambes, je ne le savais pas. Je ne pourrai jamais partager sa couche, disait Fredrika.À PROPOS DE L'AUTEURMoa Martinson est l'une des grandes figures de la littérature suédoise.